Le chant des souris (récit)


Ecrit protégé par les droits d’auteurs.

http://www.cleo-sgdl.org/vignette.asp?id=14990

Michèle HARDENNE

Le 30 mars 2010

Résumé: LE CHANT DES SOURIS.

Coline est hémiplégique. Elle doit quitter l’appartement qu’elle occupe dans un vieil immeuble du centre-ville.

Son amie, Eliane, lui trouve une petite maison à louer dans un cadre idyllique à la campagne.La petite maison de charme a été occupée, il y a vingt cinq ans, par une artiste qui se déplaçait également dans un fauteuil roulant, Fabula.Fabula est décédée dans des circonstances étranges, le samedi qui précède le dimanche de Pâques.Coline est musophobe, Fabula l’était aussi!

M.H.

Publicités

6 commentaires pour Le chant des souris (récit)

  1. Sabine dit :

    C’est un peu tard, mais la prsentation m’accroche……

    ***Bonjour, il n’est jamais trop tard???????
    merci!***

  2. mariobergeron dit :

    Et a fonctionne, ce genre d’initiative ?
    ***
    Bonjour Mario,
    a attire les robots .
    Il faut bien se rendre compte que les gens ne lisent plus, except quelques citations du style de celles que l’on trouve sur des cartes anniversaires et autres, ou des pomes Facebookien genre citations du jour : « un enfant est un adulte qui a tout compris, la puret de son innocence est un collier de sagesse que l’on porte ses lvres et sur son coeur… »
    Les gens se pment devant ce genre de phrases courtes et qui en diraient « long »

    Bref chacun ses lectures!
    Par contre, les petits rsums dirigent certaines personnes vers mes « pages » o je dcrit brivement les quatre « rcits » . Une vingtaine de personnes les ont tlchargs en pdf et me laissent par mails des commentaires qui m’invitent poursuivre.
    Un agent littraire m’a contact et je dois le rencontrer Paris dbut dcembre, il n’a pas voulu m’en dire plus mais j’ai accept ce rendez-vous. Etant donn que j’aimerai faire diter au moins un de ces crits, je vais me rendre dans cette ville qui m’est totalement inconnue et qui sait…cette « aventure » si elle ne dbouche sur rien sera peut-tre le prochain sujet d’un autre rcit.
    A bientt et merci pour ta visite.
    ***

  3. mariobergeron dit :

    Le monde de l’dition, j’y ai got huit fois (Regarde comme il faut mon avatar…) Un dsert de dceptions et de frustrations. Je sais qu’il y a beaucoup d’arnaques chez les diteurs de France, profusion d’diteurs qui demandent aux auteurs de payer pour une publication (un attrappe-nigaud de premire classe). Les gens, en effet, ne lisent pas de longs textes sur Intertnet. Sur mon blogue littraire, j’ai tent de prsenter des extraits de plus en plus courts, mais rien n’y fait. Mes quelques « fans » sont passs par le blogue, pour me signifier qu’ils vont attendre que le livre soit publi, alors qu’ils peuvent l’avoir gratuitement par Internet! Bonne chance pour Paris.
    ***
    bonjour Mario,
    je dois rencontrer cet agent mardi
    En fait, en ayant eu plus de contacts avec lui ces derniers jours, lui-mme venant de Montral, je lui ai confirm notre rendez-vous et que je serai bien Paris pour le rencontrer.
    Mais son projet ne m’intresse pas , j’y vais juste pour prendre contact et surtout parce que cela fait des annes que j’ai envie de visiter des capitales Europennes et que l’opportunit se prsente.
    M’diter ne l’intresse pas, seuls les sujets que j’ai abords semblent avoir pour lui de l’attrait et il m’a fait une proposition de contrat : il s’en servirait, seraient rcrits par un auteur de la maison d’dition avec laquelle il collabore et cette fin, il souhaiterait que je retire de mon blog tant les extraits que les rsums.
    Et a, ce n’est pas dans mes intentions.
    Je l’ai prvenu, mais puisque nous serons dans la mme ville, nous avons maintenu notre rendez-vous : deux trangers Paris (peut-tre une ide future de cration).
    Je retravaille mes rcits, des « amis » plein de bonnes intentions me conseillent.
    Tout comme toi, tant des connaissances de mon entourage, que des internautes qui les ont tlchargs, m’encouragent poursuivre pour avoir le manuscrit en livre.
    La lecture sur feuilles volantes, j’ai galement tlcharg des crits d’autres blogueurs, est fatiguante voir lassante.
    Maintenant, j’ai crit par besoin et par ncessit « mentale », par impulsion.
    Je n’ai pas fait un journal intime mais de la fiction.
    Je m’enrichis chaque jour sur base des conseils qui me sont fournis et je considre les quatres premiers rcits comme des « essais » prparatoires.
    L’hiver, les longues journes me sont propices l’criture et j’ai dj un nouveau projet en route.
    Je recommencerai l’envoyer aux diffrents diteurs que j’ai contacts pour les quatre premiers. Et si, ils me le refusent, je ne me sentirai pas frustre pour la cause, j’en ferai un autre et puis encore un autre.
    Mon bonheur serait d’tre lue, mais crire me comble dj beaucoup, mme si ce n’est partag qu’avec mes amis et quelques connaissances.
    A bientt et merci de tes visites rgulires, elles me font toujours plaisir.
    Quant Monsieur L…., il peut lire ce commentaire, nous en avons dj discut!

  4. booguie dit :

    re
    mon fils qui a crit un livre du payer pour le faire dit puis la maison d’dition fait faillite, celle qui repris la suite aurai souhait que mon fils si cela l’intresser leur vende l’histoire, mais ce n’est pas ce qu’il voulait donc l il se retrouve avec plusieurs livres reprendre, donc il faut faire bien attention, moi je lis des livres de 400 pages sans problme.
    ***
    j’ai t contacte plusieurs fois par les Editions Baudelaire, concernant la publication d’un de mes crits, il tait prt me l’diter sous compte d’auteur pour 30% du prix qu’il m’avait propos au dpart. Cela devenait presque intressant.
    Et puis ce sont mes premiers crits, je m’entrane et je m’exerce  » passionnment beaucoup » et un jour je serai prte raliser un rve.
    J’ai des gens qui les lisent, de bouche oreille, je commence avoir des contacts. Beaucoup sont des courants d’air et font beaucoup de vent… mais j’ai le temps et j’apprends!
    Bises
    ***

  5. Comment s’est droule cette rencontre parisienne ?
    ***
    bonsoir Mario,
    Le contact s’est fort bien pass, le manuscrit que je leur ai propos a t accept par leur comit de lecture et rentre dans leur « ligne ditoriale », j’ai un contrat d’dition ( compte d’diteur), mais il y a des informations que j’aimerai bien que cette socit me fournisse.
    Ce qui est drle dans cette aventure, c’est que si j’accepte leurs conditions, mon premier livre sera dit en espagnol et en anglais. La version franaise ne se fera que si le livre dmarre.
    Cela suit son cours…et qui sait pour 2011 peut-tre qu’un de mes « bbs », aura les allures d’un livre.
    A bientt.
    ***

  6. mariobergeron dit :

    C’est sympathique! Bravo! Un premier livre publi, c’est le plus mouvant. Par contre, il s’accompagne toujours d’illusions, d’espoirs plus grands que nature. Cet univers est une jungle compose 90 % de laisss-pour-compte. J’ai dj eu un contrat en France, mais je l’avais refus. Je m’tais cependant rendu compte qu’il s’agissait du mme modle qu’au Qubec. Je me tiendrai au courant et j’espre que tu en aviseras les gens visitant ce lieu.
    ***
    bonjour Mario ,
    je ne perds rien dans cette aventure, c’est cette maison d’dition qui m’a contacte, elle corrige, elle traduit, elle dite, elle distribue et ma contribution se limite leur fournir mes coordonnes fiscales et une photo rcente. Je suis belge, alors que l’diteur soit japonais, danois ou brsilien et que le livre soit dit dans une autre langue que le franais m’importe peu.
    Cette maison cherche des auteurs « histoire », pas des crivains qui postulent pour tre un jour reconnus par une « Acadmie littraire ».
    J’ai une vie professionnelle, l’criture et le dessin sont des petites traces que je sme sur le chemin de ma vie.
    Par le web, je suis vue , je suis lue, on me critique, on apprcie, on me contacte… et on m’inspire pour d’autres crits.
    Je n’en demande pas plus la vie.
    Pour mes dessins, c’est pareil, une personne m’a contacte pour voir si elle pouvait en copier et en imprimer pour faire son logo de carte publicitaire, c’est une esthticienne.
    Depuis mes dessins aussi sont mis sous copyright.
    Donc par ces expriences, j’alimente mon imaginaire et si mes rves se ralisent, ils libreront mon esprit pour de nouveaux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s