Les migrants


Les migrants

Les migrants

 

Ils arrivent sur les plages

Avec leur sac à dos

Dans leurs yeux brillent le gris

D’un ciel qui n’est pas beau

 

Ils quittent une terre

Le berceau de leur âme

Pour trouver la misère

Devant nos brise-lames

 

La guerre détruit leurs racines

Ils arrivent sans identité

Ils sont comme tous ces anonymes

Qui n’ont plus de foyers

 

Ils sont à nos portes

Leur destin entre nos mains

Et comme des feuilles mortes

Nous les repoussons encore plus loin

 

Pourtant, comme moi, ils rêvent

De paix et d’amour

Et n’attendent qu’une trêve

Pour organiser leur retour

 

Ils attendent sur les plages

Guettant l’horizon

La peur au ventre et plein de courage

Que leur ciel redevienne beau !

 

M.H (Michèle Hardenne)

24/02/2016

Publicités

A propos michelehardenne

Je suis une rêveuse, passionnée d'écriture. Je cultive un jardin où les graines de ma folie et de mes lubies prennent racines pour le plaisir de vous offrir mes mots en un bouquet de proses et de poésies.
Cet article, publié dans TEXTES, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les migrants

  1. Nathalie bonnot dit :

    Magnifique, je partage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s